Bonsoir, foule en délire de lecteurs assidus!

OUAIS, on peut toujours rêver...

Ce soir on va parler un peu de Don Quichotte de La Mancha, et plus précisément de la comédie musicale "L'homme de La Mancha". Née à Brodway, comme l'immense majorité des comédies musicales américaines, "Man of La Mancha" rencontre un succès immédiat auprès du public, si bien qu'un certain Jacques Brel, chanteur de son état, est pris après une représentation au Carnegie Hall de l'irrépressible envie/besoin (rayez la mention inutile) d'en réaliser une adaptation pour le public francophone. Dans cette adaptation, il incarne les deux rôles principaux : celui de Miguel de Cervantes d'une part, emprisonné et proposant à ses compagnons de cellule de jouer la pièce consignée dans le manuscrit qu'il garde serré contre lui, et celui du héros de cette pièce : Alonso Quijana, un écuyer de campagne assailli par le temps et rongé par la laideur du monde qui l'entoure, et qui dans un élan de foi décide de "devenir chevalier errant, et jaillir sur le monde pour en redresser tous les torts. Ne plus être le simple Alonso Quijana, mais un preux chevalier connu sous le nom de Don Quichotte de La Mancha!"

Le morceau qui suit cette petite introduction est terrible et grandiloquent, notamment en version originale. Peut-être en ferai-je un jour les dessins. Mais pour l'heure, nous allons assister à un autre morceau issu de cette pièce : La Quête.

"Tis the mission of each knight,                 "C'est la mission de tout chevalier,

His duty! Nay. His privilege..."                    Son devoir! Non, son privilège..."

 

 Unreachable Star_01

 Unreachable Star_02

 Unreachable Star_03

 Unreachable Star_04

 Unreachable Star_05

 Unreachable Star_06

 Unreachable Star_07

 Unreachable Star_08

 Unreachable Star_09

 Unreachable Star_10

 Unreachable Star_11

 Unreachable Star_12

 Unreachable Star_13

 Unreachable Star_14

 Unreachable Star_15

 Unreachable Star_16

 Unreachable Star_17

 Unreachable Star_18

 Unreachable Star_19

 Unreachable Star_20

 

 

Voilà, tout comme Jacques Brel, je me sens assez proche de Don Quichotte. L'homme était fou, aliéné par le monde terne et écoeurant qui l'avilissait chaque jour un peu plus, mais il avait cette foi indéfectible en sa mission, en son but, et en la vertu de ses actions!

J'aurais aimé être cet homme-là, et peut-être le suis-je un peu.

 

Bon, après cet étalage de mon anatomie qui, bien que pas du tout désagréable à regarder, reste un tantinet prétentieux, même pour mes standards...Naaaaaaaaan, même moi j'y crois pas! Prétentieux, ça? Faut pas exagérer, on me voit même pas en entier sur toutes les vignettes! Et même dans ce cas-là, ça serait juste normal....

Allez, on se revoit bientôt avec des tas d'autres dessins fraîchement scannés à l'aide de mon bel appareil tout-en-un-tout-neuf!

On pourra saluer au passage la jolie MäD qui rajoute une encoche sur l'arbre de ses années au moment même où j'écris ces mots.

Et si vous attendiez une note sur Halo Reach, et bah attendez encore! Que voulez-vous que je vous dise?

Ciao!